Ce blog se veut le reflet de mes deux passions, l'art culinaire et les voyages.
Je vous ferai découvrir mes plaisirs et vous verrez que parfois l'un ne va pas sans l'autre.

samedi 6 octobre 2018

Écosse Juillet 2018 (partie 2)

Partie 2



Jour 5


Ce qu’il y a de bon à habiter chez des hôtes c’est qu’ils sont des mines d’informations non négligeables. Ainsi Emma m’a fortement conseillé de faire mon hiking du Quiraing très tôt le matin, car en haute saison, ça devient vraiment difficile de circuler dans la petite route qui nous amène au début des sentiers. J’ai donc mis mon cadran à 6h avec mon équipement tout prêt de la veille et direction Quiraing. Le Quiraing est né formation géologique d’origine volcanique. C’est un incontournable de l’île de Skye. La vue est grandiose et les paysages à perte de vue sont sublime. Avec le iphone qui diffuse la musique de Stabat Mater dans mes oreilles j’étais tout près du paradis. La randonnée prend entre de 3 à 5 heures et je l’ai fait en 4 heures. Je n’ai pas rencontré personne avant 2h15 de marche, c’est dire que j’avais la montagne tout à moi…moment vraiment magique !!  






J’ai fait le circuit complet en partant par le sentier de l’est, qui est en montée pour 1h45 jusqu’au plateau au nord. Puis le retour se fait sur le dessus des montagnes par un sentier pas toujours baliser. Heureusement j’avais téléchargé l’application viewranger (un gps de randonnée) et avec la carte du Quiraing je pouvais tout de suite me situer sur le parcours de mon hiking. Sur le site walkhighlands, il est fortement recommandé de télécharger cette application, ne serait ce que la température peut changer rapidement et que le brouillard peut compliquer la randonnée. Une belle découverte cette application.




Puis retour à la voiture, pour voir le pourquoi de la recommandation d’Emma. C’étais le bordel de voir les voitures à la queue leu leu essayer de trouver un endroit pour stationner la voiture…car laisser la voiture le long de la single road ce n’est pas simple…sans compter les Italiens avec leurs gros motorisés qui bloque carrément la route…thank Emma j’ai pu éviter ça, je laisse ma place à un tourisme qui pense avoir gagné le jackpot et je prends la direction de l’ouest de la péninsule du Trottermish direction Fairy Glen.



La légende de Fairy Glen s’est que des fées auraient élues domicile de ces petites montagnes. Des petites collines pyramidales se dressent les l’une à côté des autres formant une petites chaînes de montagnes minuscules. Le paysage y est féérique ! Le mystère entourant la signification  de pierres formant une spirale sans fin est assez impressionnant. L’environnement est paisible et bien agréable de s’y promener. Avec des paysages aussi irréels on y croit presque au fées.







La route vers le nord est particulièrement belle, avec la route qui longe le bord de mer, l’océan est à perte de vue. Je prends la direction de Kilmuir Cemetery. On y retrouve un mémorial de Flora Macdonald, une héroïne Jacobite de 24 ans qui aida le Prince Charles Edward Stuart à s’évader de l’Écosse après la Bataille de Culloden. On retrouve aussi sur place la pierre de Angus Martin un chef de clan écossais de l’époque médiéval représentant un chevalier en armure.





Au retour  vers le sud, il ne faut pas passer sans s’arrêter voir la falaise du Kilt Rock. Une superbe falaise avec une chute qui nous donne un beau point de vue de la côte est du Trottermish.



Puis Old man of Storr est aussi un point d’arrêt pour une courte randonnée, parfait pour ceux qui ne veulent pas marché pendant des heures. Une petite heure à flan de montagne vous donnera une magnifique vue des paysages environnant…parfait pour conclure cette journée sur l’île de Skye





De mon voyage en Écosse l’île de Skye est un gros coup de cœur, il y a encore beaucoup à voir et à se promener…qui sait peut être un autre voyage m’amènera par ici.



Distance parcouru aujourd’hui en voiture 93 kms en plus des 34230 pas effectué dans ma journée.




Jour 6


Aujourd’hui on fait le plein, on met la musique dans le plafond car c’est une journée où je vais faire de la route, pas mal de route….et j’aime ça moi faire de la route..

Je quitte avec regret l’île de Skye, quel beau coup de cœur pour ce coin de pays.



 Il y a sur ma route beaucoup de petit « loch » mais celui qui m’intéresse est le « Loch Ness »…. J’ai entendu parler de cet endroit depuis que je suis toute petite, un mystérieux monstre y habite , cette chère Nessie attire bien des touristes…et tout ça me semble vraiment familier…et oui chez moi aussi un monstre marin fait parler de lui. Est-ce que Ponik serait le petit cousin de Nessie ?...Difficile à dire l’un comme l’autre se fait discret.




En longeant le Loch Ness on arrive au Castle Urquhart, un château construit vers 1230 qui fut détruit lors de la bataille Jacobites, la vue sur le Loch Ness est magnifique. Puis en  faisant un arrêt à Dores Beach on peut y faire la connaissance de Steve, le chercheur officiel de Nessie.



Au nord de Loch Ness on y découvre la ville d’Inverness, mon point d’intérêt ici est « Colloden Battlefied » la bataille la plus sanguinaire que L’Écosse a subi contre l’Angleterre. Le 16 avril 1746 est une date marquée au fer rouge dans le cœur des écossais. Plusieurs clans y ont perdus des guerriers avec Bonnie Prince Charlie et son armée en déroute. Plusieurs visiteurs portent le kilt et sont bien silencieux dans leurs recueillements. On y découvre un espace intérieur bien détaillé qui explique cette sinistre journée et à l’extérieur des pierres nous indique l’endroit où les dépouilles des clans y ont été enseveli. Les clans avec de moindre pertes on pour pierre « mixes clans » avec les dépouilles de divers clans au même endroit. C’est ce qui m’a été expliqué quand j’ai demandé au guide l’endroit où était représenté les familles de mes amis Murray, Duncan et MacMIllan… Je dois dire qu’il y a une drôle d’énergie à cette endroit …surement que certaines âmes y rodent encore en y cherchant une manière d’y trouver un peu de paix..





De toute ma virée en Écosse c’est le prochain site que j’ai du chercher et virailler une bonne demi-heure…Craigh Na Dun….JE NE POUVAIS PAS PASSER sans m’y arrêter #fanfinieoutlander. Il faut se rendre à la petite ville de Kinloch Rannoch, puis à l’entrée du village on y trouve une petite rue avec de petits murets de pierres blanches avec le nom de Schiehallion road d’inscrit, en suivant cette petite route qui serpente dans la montagne on arrive à une entrée privée et là mes amis l’émotion est à son comble car…les pins sont là…magnifiques ils surplombent le petit village et son loch. C’est beau et j’ai des perles dans les yeux…que j’aime dont mon voyage !!




 Les gentils propriétaires nous laissent accéder à cet endroit qui en font rêver plusieurs (es)…qui ne rêve pas de tomber dans les bras du beau Jamie !!! ahahah Sur place les pierres sont absentes, elles y sont remises pour certaines prises de vue seulement, au sol on y voit les bases. Le paysage est une vraie carte postale qui fait le bonheur des visiteurs, quelle belle image de la campagne écossaise,



Après cet arrêt enchanteur, la route défile vers la ville d’Édimbourg où je vais y passer deux jours.

Cette fois-ci c’est Rona qui va m’hébergé, médecin radiologiste-globe trotteuse, elle a fait des séjours dans plusieurs régions du globe. Une passionnée de son pays qui aime recevoir chez elle des tourismes et ainsi partager son amour de l’Écosse. Elle m’a fourni une tonne d’info, de carte, son condo est vraiment très bien situé, un parking pour les voyageurs comme moi qui ont une voiture de location et à peine à 10 minutes de marches du « Royal Mile » le vieux quartier de la ville.

https://www.airbnb.ca/rooms/389318

Aujourd’hui 428 kms de parcouru …mais des tonnes de d’images dans ma tête !!



Jour 7


J’ai dormi comme un bébé !!

Fraiche et dispose, je pars attaquer le Royal Mile… À 7h00 du matin la ville est tranquille, c’est parfait pour la prise de photo ça, les parcs, les rues, les cimetières etc.





Mes pas vont se diriger vers le monument de Bobby Greyfriars kirk, la statue d’un skye terrier qui fut érigé en hommage à ce chien qui a veillé la tombe de son maître plus de 14 ans, on raconte qu’un restaurateur près du cimetière fut tellement touché par le dévouement de la bête qu’il l’a nourri à tous les jours jusqu’à sa mort.




Au détour d’une rue…en fait non… car même de loin les tours de la Cathédrale St-Giles promettent que ce bâtiment va être de toute beauté et effectivement cette Cathédrale en vaut le détour, église presbytérianisme construite  au 12e siècle les détails de l’architecture nous laisse admiratifs de part ses vitraux, ses colonnes de pierres,  ses gargouilles.






J’ai une fascination pour les églises…toutes croyances confondues…quand je visite un nouvel endroit et qu’il y a une église un temple une mosquée…j’aime bien aller me recueillir et faire un souhait…je vais vous confier un secret, j’ai eu la chance de voir tous ces souhaits se réaliser pour chaque nouvelle église visitée…difficile de ne pas s’arrêter pour en visiter une, n’est ce pas…



Sur le pavé de la cathédrale on retrouve le Cœur de Midlothian, Cette mosaïque sur le sol symbolisant l’emplacement d’une prison de 15e siècle rasé en 1817 au centre d’Édimbourg. Aujourd’hui il est coutume de cracher à l’intérieur du cœur pour avoir de la chance.



Tout en haut de la Royale Mile on y trouve le château d’Édimbourg. Une véritable forteresse qui domine la ville. J’avais lu sur les forums qu’il était souhaitable de réserver notre billet en ligne pour éviter la longue file d’attente…et je confirme… mon billet en main j’ai évité une belle ligne et j’ai pu profiter du calme de la cour intérieur avant la cohue de la foule dès l’ouverture à 9h00.




Plusieurs pavillons sont regroupés dans ces murs. Cette forteresse avait à l’origine un but militaire et a retrouvé un usage civil que récemment. Ces origines dateraient depuis plus de 3000 ans, plusieurs études archéologiques suggèrent une présence humaine aussi loin que l’âge de bronze. On dit qu’il y aurait même des fantômes...c’est fascinant !!  




L’un des plus anciens pavillons est la Chapelle St-Margaret’s et elle est même le plus ancien édifice d’Édimbourg, elle a été construite en honneur de la mère de David 1er.




Dans le pavillon principal, on peut y admirer Les joyaux de la couronne, connu sous le nom de Honours de Scotland, composé d’une couronne d’une épée et d’un sceptre, ils sont en parfaite condition. Il s’agit de l’une des collections d’attributs royaux les plus anciens de la chrétienté. Dans cette exposition on y voit aussi  la  ``Pierre du destin`` un symbole très important pour l’Écosse puisqu’il s’agit de l’endroit sur lequel les rois d’Écosse étaient couronnés. La pierre fut volée par le roi d’Angleterre en 1296 et est restée à Londres  pendant 700 ans. Cette pierre fut par la suite rétrocédée à l’Écosse et fut placer dans la ``crown room`` du château d’Édimbourg. Malheureusement dans cette salle les photos sont interdites, seules les répliques peuvent l’être).




La reconstitution de la prison du château est assez intéressante, on y découvre les conditions de vie et le système de troc et leur propre monnaie qu’ils avaient développé.
La visite du château est un incontournable !!





Cette visite m’a donné faim alors un petit crochet s’impose pour le diner et aller découvrir ``The Elephant House``, c’est en ses murs que J.K. Rowling à trouver l’inspiration pour ses premiers livres ``Harry Potter``. C’est un peu bizarre à dire mais les toilettes valent le  détour car plusieurs milliers de fans y ont laissé leur signatures, les murs et le plafonds sont remplis de graphithies.





Juste à côté il y a le Greyfriars Cemetery avec pierres tombales datant de plusieurs décennies, au fils des allées on y trouve celle de Thomas Riddle qui encore une fois inspira Mme Rowling…il deviendra celui dont il ne faut pas nommer le nom…Vol-De-Mort…




En début d’après-midi je descends la Royal Mile en faisant un peu de shopping. Les tartans décorent les vitrines des boutiques, c’est tentant de s’y enrouler…je vais même me laisser tenter par un beau carré qui ornera mon manteau cet hiver…les boutiques de whiskey ont aussi pignon sur rue et ce n’est pas le choix qui manque…malheureusement douane canada ne nous autorise pas à en ramener plein nos valises snif snif.




Tout en bas du Royal Mile, on y découvre le Palace Holyrood et son abbaye. C’est à l’origine un monastère construit en 1128 qui servi de résidence aux rois et reines d’Écosse puis depuis le 15e siècle ce palace sert de résidence à la reine Élisabeth II lors de ses séjours en Écosse.





À la nuit tombée quoi de mieux que de visiter les ``Voutes`` d’Édimbourg. Avec Metcat tours j’ai fait les ``Fossoyeurs d’histoires`` notre guide Fred nous a fait un tour grandiose et théâtral des voutes. Sous la ville d’Édimbourg il y avait une autre ville, dans ses espaces restreints il y avait des ateliers, des tavernes, des résidences. Les moins fortunés vivaient sous la ville et sortaient rarement de ces voutes. C’est très impressionnant. Avec le tour Real Mary Kings Close, on y apprend les conditions de vie de Mary reine d’Écosse qui était retenu prisonnières dans l’une des voutes d’Édimbourg. Les conditions d’hygiènes étaient inexistantes et l’espérance de vie avoisinait les 40 ans…on à tous un petit désir de connaître cette époque mais en y regardant bien on a évolué pour le mieux..





Fourbue mais la tête pleine d’images le dodo est bien apprécié…aucun kilomètre aujourd’hui mais bien 23168 pas…



Jour 8


Ce matin, petite randonnée sur le Arthur’s Seat !! À peine un petit 2 heures de marche pour contempler la ville d’Édimbourg  à son meilleur. Son nom serait dérivé d’une myriade de légendes concernant le roi Arthur. Il est souvent mentionné comme un des sites possibles pour Camelot le château légendaire du roi Arthur et des chevaliers de la table rondes. L’ascension se fait très bien et la vue est définitivement splendide. On y voit bien le château d’Édimbourg et les environs.







Au retour à mon airbnb ce sont les adieux avec Rona et une petite heure à discuter voyages et belles destinations.

Puis je reprends la route vers le nord-est pour aller visiter ``Hopetoun House`` ce château a été construit entre 1721 et 1748 par William Bruce. Ce château est encore habité par les actuels propriétaires, Marquis of Linlithgow, qui est ouvert aux visiteurs. Dans la série Outlander ce château est utilisé pour représenter la résidence du Duc de Sandringham. Claire s’y rendra pour y plaider la cause de son Jamie. Une très belle visite, c’est incroyable de voir comment certaines de ces résidences sont bien conservées, les tapisseries, les meubles, les couverts de cuisines sont souvent impeccables.





Petit dodo au Double Tree by Hilton de l’aéroport. J’hésitais à aller rendre ma voiture de location le soir même mais je me suis dit que puisque mon vol est tôt le lendemain matin j’aurai une étape en moins avant de prendre mon vol.

Aujourd’hui 89 kilomètres.



Jour 9


C’est le retour à la case départ… ce fut court comme voyage mais les étoiles se sont enlignées tout le long..J’ai pu voir tout ce que mon guide proposait avec en prime mes plans B…vous dire comment j’arrivais toujours pile au bon endroit.

Le vol d’Air Canada est à l’heure et durant le vol je note mes impressions dans mon carnet. J’avais prévu 3h30 à Pearson avant mon vol de correspondance croyant que j’aurais à reprendre mes bagages, passer les douanes et les réenregistrer…et Bien non avec Air Canada et les vols de retour à destinations de l’Europe, il y a deux douaniers dans l’aile d’Air Canada qui passe vite fait les voyageurs et en à peine 25 minutes je suis à ma prochaine porte d’embarquement…j’ai comme un petit 3 heures à passer, une chance que j’ai une bibliothèque pleine de livres sur mon ipad.

Quel bonheur d’arriver à Québec et d’avoir que 2 heures de routes à faire car faut le dire j’ai pas mal de difficultés à me remettre de mon « Jet Lag »…ma routine va même prendre un bon 3 jours avant de reprendre le dessus…et c’est les yeux dans la vague que je dois défiler les images de l’Écosse dans ma tête.



J’ai ADORÉ mon voyage…je l’ai tout d’abord rêvé, puis planifié sans savoir si je le réaliserai et un pas après l’autre je l’ai concrétisé. Et je dois dire que c’est définitivement le genre de voyage qui me fascine, partir avec un billet d’avion et avec une location de voiture qui nous attend sur place c’est MON genre de voyage.

PS : ce n'est pas le premier voyage que je fait comme ça et ce ne sera pas le dernier du genre…

Merci d’avoir pris quelques minutes pour me lire !!














2 commentaires:

Caroline Thibault a dit...

J’ai déjà hâte de lire le prochain
Super beau récit 😍👍👏🛫

Nat a dit...

C'est magnifique de te lire et de voir les suoerbes images! Merci de partager ça avec nous!